Janvier 2017

Publication Janvier 2017

" La stratégie de marque vise à distinguer les innovations en permettant au public de les reconnaître et de les associer à l’entreprise." nous explique Rémy Cadoret, ancien directeur adjoint des registres et des titres à l’INPI, et notre expert sollicité pour cette édition de début d’année.

" Les marques ont une temporalité différente des innovations techniques. Mêmes les meilleures inventions peuvent vite devenir dépassées ! Un brevet, qui garantie un monopole sur une invention technique, ne peut jamais durer plus de 20 ans. Les marques - elles - peuvent durer indéfiniment. L’identité de l’entreprise et de ses produits peut alors perdurer très longtemps. Certaines des marques françaises parmi les plus connues sont parfois très anciennes : Hermès (1837), Michelin (1889), L’Oréal (1909), par exemple. La marque permet donc de faire durer l’avantage acquis à un moment donné par une innovation, dont la protection n’est que temporaire. "

Effectivement, il est vrai que l’innovation n’est que temporaire. Une entreprise ne peut survivre sans renouveler ses technologies ainsi que ses services. Dans ce cadre, étudier l’innovation par le prisme des processus est utile pour comprendre comment ces innovations se sont développées. C’est ce que nous proposons dans la section veille et intelligence économique de cette publication.

Nous allons ici présenter le rôle de la veille dans les 5 générations de processus écoulées ainsi que dans le contexte de l’innovation ouverte qui est la 6ème et dernière génération.